Association Frenchymymy - Information et Prévention à la Sexualité
Les Préservatifs
 


 
Le préservatif est un étui mince et souple,
imperméable au sang ainsi
qu'aux sécrétions vaginales et péniennes.
Il en existe deux types :
le préservatif masculin et le préservatif féminin.

Le masculin est aussi nommé condom, 
ou plus familièrement capote ou capote anglaise.

Le préservatif, correctement utilisé lors d'une relation sexuelle,
est le seul contraceptif qui protège également des infections sexuellement transmissibles (IST).

A condition de bien l'utiliser ...
 

 




Pour qui, et comment ?


Qui que tu sois, quelle que soit ta sexualité le préservatif est ton meilleur ami !

Que ce soit dans une relation entre un homme et une femme ou deux hommes et même
deux femmes le préservatif trouve sa place.

"Quel que soit l'orifice qui sera pénétré, il faut te protéger".

On parle très souvent des risques du Sida ou tout simplement de tomber enceinte lors d'une relation hétérosexuelle,
mais il est très important de rappeler qu'il y a aussi beaucoup d'autres Infections Sexuellement Transmissibles
que tu risques d'attraper.

Tu penses tout savoir sur l'utilisation du préservatif ?
Lis ce qui va suivre, tu risques d'être surpris :

On utilise le préservatif lors d'une pénétration, que ce soit vaginale (le sexe de la femme),
anale (l'anus) et aussi buccale  (la bouche), et oui !

Il faut déjà préciser que le préservatif ne sert par uniquement à protéger du sang et du sperme.
Il protège également des sécrétions produites en premier par le pénis mais aussi par le vagin et l'anus !
Dans ce liquide, qui sert de lubrifiant naturel il peut y avoir des microbes voire même des maladies.

Si ton ou ta partenaire est porteur d'une infection sur un de ses organes,
en le sachant ou non, dans tous les cas il faut être prudent.
C'est pour cela qu'il est conseillé de changer de préservatif à chaque nouvel orifice, même avec le ou la même partenaire,
car tu risquerais de lui transmettre l'infection à tous ses autres organes.

Il en va de même pour l'utilisation des sextoys, d'un partenaire à un autre ou d'un orifice à un autre il faut changer de préservatif pour éviter de transmettre une infection qui se sera déposée sur le préservatif.

Dis-toi aussi que certaines infections n'ont même pas besoin d'une pénétration
avec ou sans préservatif pour se transmettre !
Certaines peuvent être transmises par simple contact avec la peau, c'est à dire qu'un simple frottement peut suffire.

Il est donc indispensable de faire très attention et de bien se protéger, que l'on connaisse la personne ou non.

Et une chose très importante, ne pas utiliser deux préservatifs masculins l'un sur l'autre, en se frottant ils risquent de se déchirer, même si cela ne se voit pas. Au même titre que d'utiliser le préservatif masculin et féminin en même temps.


Il existe de nombreux moyens pour se protéger lors de chaque acte sexuel :



- Le préservatif masculin et le féminin.






- Le protège doigt et le gant lors de pénétration avec la main, le doigt ou le pied.
  Ne pas oublier de le lubrifier avec un gel à base d'eau.






- Le carré de latex pour pratiquer un cunnilingus ou anulingus
  Ne pas oublier de le lubrifier avec un gel à base d'eau.









Comment met-on un préservatif ?


Le préservatif Masculin

1 Ouvrez l’emballage avec précaution pour ne pas abîmer le préservatif.
Vérifier que le préservatif est intact et que sa date de péremption ne soit pas dépassée.

2 Pincez le bout du préservatif afin de chasser l’air.

3 Déroulez le jusqu’à la base du pénis en érection tout en maintenant le réservoir. 

4 Ajoutez du lubrifiant à base d'eau, puis vérifiez pendant l'acte que le préservatif ne s'enlève pas.

Après éjaculation et/ou fin de la pénétration, retirez-le soigneusement, et jetez-le à la poubelle.


Le préservatif Féminin

1 Ouvrez l’emballage avec précaution pour ne pas abîmer le préservatif.
Vérifier que le préservatif est intact et que sa date de péremption ne soit pas dépassée.

2 Pressez l'anneau interne, puis l'introduire dans le vagin en essayant de ne pas trop le tordre.

3 Mettre l'index à l'intérieur du préservatif et poussez le plus loin possible.

4 L'anneau externe doit rester correctement en dehors du vagin.







Comment sont-ils fabriqués ?

 
Flash Player doit être installé pour visualiser ce fichier.
La fabrication des préservatifs
 
























 



Variétés des préservatifs masculins :
 
 
  • Les préservatifs standards sont ceux disponibles dans les distributeurs (en France, situés devant les pharmacies, dans les lycées et certaines universités).

  • Les préservatifs fins ont une épaisseur de 40 à 55 micromètres.  

  • Les préservatifs grande taille existent.

  • Les préservatifs sans latex existent (ils sont alors constitués de polyuréthane par exemple). Attention, si certains modèles sont effectivement sans latex, d'autres ne sont que déprotéiniser du latex... mais des traces peuvent demeurer présentes.

  • Les préservatifs nervurés ou perlés existent.

  • Les préservatifs colorés ou parfumés : par exemple: rose, orange, à la fraise, à la menthe, ou à la vanille. Il en existe même des phosphorescents.
 
 




Avantages et inconvénients du préservatif féminin :

 
  • Il est très solide; moins de risque de déchirure qu'avec les préservatifs en latex.
  • Il peut être utilisé avec un lubrifiant à base d' eau.
  • Il peut être posé longtemps avant le rapport, ce qui n'interrompt pas les préliminaires.
  • Après éjaculation, il n’impose pas le retrait immédiat.
  • Il ne serre pas le sexe masculin, permettant de meilleurs sensations au niveau du pénis.
  • Il ne provoque pas d’allergie, car il n’est pas en latex.


  • Le coût, plus important que le préservatif masculin.
  • L'apparence, qui n'est pas entrée dans les mœurs.
  • La mise en place. Peu connue, elle mérite un entrainement préalable.
  • Cunnilingus et masturbation, la rend moins aisée. Il en va de même pour la masturbation vaginale.
  • Les nuisances sonores. Le préservatif féminin peut provoquer des bruits de succion lors de la pénétration.
  • L'anneau interne, qui ne doit normalement pas être ressenti par le partenaire masculin, peut l'être dans certaines positions.






  • Histoire du préservatif : 

    3 000 ans avant J-C: Les soldats égyptiens souhaitant se protéger des maladies vénériennes à l'aide de boyaux de mouton ou de vessie de porc.
    Par la suite, le préservatif deviendra aussi un moyen de contraception, qu'il soit en papier de soie ou de tissu huilé, de soie ou de velours. 

    1564: Gabriel Fallope, médecin italien, propose son utilisation pour se protéger de la syphilis dans un écrit qui fait l'éloge de son efficacité. 

    1709: le journal anglais The Tatler évoque le préservatif, appelé « condom », comme ayant été conçu par un « éminent » médecin anglais au nom éponyme, mais le succès de son invention aurait fini « par rendre toute allusion à son nom contraire aux usages de la décence ». 
    De fait ce personnage n'a jamais existé. Quelques dizaines d'années plus tard Giacomo Casanova lui donne le nom de 
    « redingote anglaise » et fait un usage important de ce « petit sac de peau que les Anglais ont inventé pour éviter au beau sexe de s'inquiéter ». 

    1880: Le premier préservatif en caoutchouc est inventé par la compagnie de pneumatiques Goodyear Tire & Rubber,
    soit 40 ans après la découverte de la vulcanisation du caoutchouc. Il est lavable après usage et garanti cinq ans.
    Lors de la Première Guerre mondiale, l'armée américaine dénombra plus de 18 000 soldats atteints de maladies vénériennes. 
    De ce fait, le commandement fut incité à distribuer des « pro-kits » de prophylaxie. 

    En Allemagne, il était connu avant la Seconde Guerre mondiale sous le nom de « Fromm », du nom du fabricant juif qui en vendait 50 millions d'unités par an. Avec l'arrivée des nazis, il dut abandonner son usine et s'exiler à Londres pour y trouver refuge.